Construction d’une résidence sociale de 175 logements. Le principe de construction est issu d’un procédé mixte associant le bois et le béton. Le soubassement est traité en prémur béton de type béton de site teinté assurant la pérennité du bâtiment et ancrant celui-ci au site. Des voiles béton servant de refend tous les deux logements ainsi que des planchers béton assurent la stabilité du bâtiment et les performances acoustiques.

Les façades du R+1 et R+2 sont réalisées en mur manteau bois, de teinte prégrisé ou saturé, permettent de garantir une continuité dans la perception par un effet déjà vieilli avec le Bois de Satory.